Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

actualité des projets

:

Pages :Tous les documentsAppuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)Menu OuvrirMenu Ouvrir

Cette bibliothèque système est créée par la fonction Publication pour stocker les pages créées dans ce site.
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
Contenu de la page
SousTitreArticle
Urbis-le-mag-fait-le-buzz.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/23/01/2017 14:17Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasUrbis le mag fait le buzz
Le 21 novembre dernier, Urbis le mag consacrait un article au sujet http://www.urbislemag.fr/comment-la-france-a-tue-ses-villes-billet-356-urbis-le-mag.html. Avec pour résultat, un véritable buzz : près de 363 000 visites ont en effet été enregistrées sur le site du magazine qui explore la ville !
 
Save the date : une conférence-débat avec Olivier Razemon, l’auteur de « Comment la France a tué ses villes », est programmée le mardi 7 mars de 18h à 20h.
 
Conference-debat-Big-data-et-energie.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/19/01/2017 12:51Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasConférence-débat Big data et énergie
 Au programme, le big data était abordé en tant que « catalyseur de la transition énergétique », permettant une gestion en temps réel, au plus près de la production et de la consommation. Un enjeu traité au quotidien au sein de la Fabrique, le Big data d’ENEDIS, qu’a présenté Jean-Charles Monnet, son pilote. Un sujet également bien connu chez Cap Gemini dont les puissances de calculs d’algorithmes complexes ne sont plus à démontrer. L’AGUR a, quant à elle, présenté la position des agences d’urbanisme faces aux enjeux énergétiques en abordant la question du big data via le prisme de la Toile Industrielle© qui se déclinera dès 2017 en toile énergétique. Cette perspective pourrait déboucher sur de nouveaux partenariats visant notamment à soutenir ce projet « made in Dunkerque ».
Avec-la-redaction-du-livre-blanc-du-forum-de-l-eau-l-AGUR-apporte-son-expertise-au-service-de-la-concertation-citoyenne.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/01/12/2016 12:20Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasAvec la rédaction du livre blanc du forum de l’eau, l’AGUR apporte son expertise au service de la concertation citoyenne et de l’action publique
Après avoir appuyé la réalisation de différentes étapes du processus de concertation (animation des ateliers avec les professionnels, élaboration d‘un cahier de connaissance et d’enjeux …), l’AGUR a contribué activement à la dernière phase : la rédaction du livre blanc. Synthétisant les principaux enseignements du forum de l’eau de l’agglomération dunkerquoise, le document a comme rôle clef d’appuyer les élus dans leurs futurs choix. Pour favoriser une vision stratégique et globale, le livre blanc s’organise autour de quatre grands piliers du développement durable qui peuvent guider les décisions à venir sur la thématique de l’eau :
 
-       les enjeux environnementaux
-       les enjeux sociaux
-       les enjeux économiques
-       les enjeux démocratiques.
 
Dans le cadre de sa mission, l’AGUR s’est efforcée de relayer l’ensemble des avis exprimés tout en mettant en lumière les éléments objectifs. Apportant sa connaissance fine du territoire et son expertise transversale, l’agence d’urbanisme a ainsi rédigé un document qui se veut aujourd’hui autant une synthèse publique qu’un outil d’aide à la décision pour les élus du territoire.
 
 
Lien pour télécharger le document :
La-Toile-industrielle-outil-strategique-pour-le-Port-iranien-de-Chabahar.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/07/11/2016 11:44Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasLa Toile industrielle® « outil stratégique » pour le Port iranien de Chabahar
Les autorités portuaires, représentées par Monsieur Abdolrahim Kordi, effectuent une série de visites de différents ports afin de repérer les pratiques exemplaires pouvant être mises en œuvre à Chabahar. C’est ainsi que CCI International les a orientés vers Dunkerque pour une rencontre avec Franck Helias, Directeur de Dunkerque promotion, une visite du port commentée par Daniel Deschodt et une rencontre avec Stéphane Topin de la Communauté urbaine de Dunkerque autour des questions touristiques. La délégation a également souhaité consacré une grande partie de l’après-midi à la découverte du travail de l’AGUR sur la Toile industrielle®.
 
Lors de cette présentation, Monsieur Korbi, président du port de Chabahar, a affirmé son intérêt pour l’outil développé par l’AGUR depuis 2009 ainsi que ses perspectives dans le cadre de la toile 3.0 en cours de construction avec la société « Les Possibilizzeurs ». La création d’une Toile industrielle® à Chabahar permettrait de mieux piloter la croissance rapide du port, tout en assurant une organisation progressive de l’information économique locale. De nouveaux échanges seront organisés dans les prochains mois afin de formaliser le projet.
40-collegiens-repensent-le-quartier-Carnot-Dolet-a-Saint-Pol-Sur-Mer.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:27Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasExposition : 40 collégiens repensent le quartier Carnot-Dolet à Saint-Pol-Sur-Mer
Accompagnés par une équipe pluridisciplinaire de l’Agence d’Urbanisme de la Région Flandre-Dunkerque (architecte, sociologue, paysagiste, médiateur, cartographe et infographiste), des élèves ont réalisé pendant un an, un travail de diagnostic et de projet urbain sur les espaces environnants de leur établissement. L’exposition restitue l’ensemble des travaux réalisés par les collégiens au cours d’une année scolaire hors du commun.
 
Une exposition est consacrée à ce travail. Elle est visible jusqu’au 29 octobre 2016 à la Halle aux Sucres à Dunkerque.
Lors du vernissage, mardi 04 octobre 2016, Madame Virginie Varlet, adjointe en charge de l’enseignement, de la petite enfance, des loisirs et de la jeunesse, Monsieur Flour, principal adjoint de collège et Monsieur Bernard Weisbecker, président de l’AGUR, ont salué le travail réalisé par les enfants et exprimé leur vif intérêt pour ce type de démarches participatives.
Retour-sur-l-universite-ete-des-urbanistes-a-dunkerque.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:14Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2Bas"Retour sur l'université d'été des urbanistes à dunkerque"
Ces journées se sont avérées, comme chaque année, des moments particulièrement privilégiés de rencontre entre étudiants, universitaires, praticiens des collectivités et urbanistes exerçant en libéral ou en agence, en position de maître d'ouvrage, de maître d'œuvre, d'assistant ou de conseil.
 
Six ateliers ont rythmé les échanges : ESPACES, VALEURS, RISQUES, PROJETS, MOBILITES et SAVOIRS dans le cadre d'une triple approche :
 
  • Celle des savoirs, des universitaires, des étudiants mais aussi celle de la population
  • Celle des transmissions, des échanges de savoirs et d'expériences qui concerne tous les professionnels de l'urbanisme
  • Celle du partage, enfin, qui concerne tous les professionnels et les utilisateurs au quotidien de la ville : décideurs, acteurs, concepteurs et usagers.
 
Cet événement, co-construit de manière exemplaire avec l'ensemble des locataires de la Halle Aux Sucres (Learning Center, INSET, Centre de la Mémoire Urbaine et Communauté Urbaine de Dunkerque), s'est révélé une très grande réussite qui restera dans les annales. Il incarne à l'évidence la force et la puissance de l'écosystème de la Halle aux Sucres et de ses 180 collaborateurs. "Une formidable expérience à reconduire et à pérenniser" pour Patrice Vergriete, Maire de Dunkerque et Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque.
L-AGUR-fortement-impliquee-pour-la-37eme-rencontre-nationale-des-agences-d-urbanisme.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:09Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasL’AGUR fortement impliquée pour la 37ème rencontre nationale des agences d’urbanisme, centrée sur les nouveaux périmètres et les nouveaux partenariats
 L’atelier sur le transfrontalier : projet de territoire partagé
 
Alors que la géographie institutionnelle française est en plein bouleversement, alors
que nous sommes tous invités à dépasser nos limites, les expériences menées à l’échelle transfrontalière, depuis plusieurs dizaines d'années, nous montrent les capacités que nous avons su développer pour nous adapter.

Cet atelier a en effet permis aux participants de comprendre comment le transfrontalier a su appréhender et reconnaître l'altérité voisine, a su adapter ses modes de gouvernance, ses modes de faire et de penser pour produire du projet, et comment ces "best practices" peuvent inspirer nos nouvelles modalités d'intervention.

Les participants se sont également attachés à déterminer, à partir d'exemples concrets, si et en quoi cette nouvelle géographie française était susceptible d'impacter nos coopérations transfrontalières historiques.
 
Si deux clefs d’entrée ont été privilégiées dans le choix des exemples présentés (mobilité et développement touristique), les ateliers de production ont permis d’élargir la réflexion et de comprendre en quoi la reconfiguration des régions constituait une opportunité pour les agences d'urbanisme de renforcer leur rôle auprès de ces mêmes régions.
 
Pour finir, une visite d’Hondarribia et du quartier de la Marina a permis d’appréhender très concrètement les aménagements réalisés sur ce territoire transfrontalier pour faciliter la découverte et les mobilités douces.
 
L’atelier sur la transition énergétique : l’enjeu pour les agences de passer à l’opérationnel, en lien avec la diversité des acteurs concernés dans les territoires
 
Un an après la COP 21, l’objectif de l’atelier était de réfléchir collectivement à la

manière de concrétiser dans les territoires les engagements en faveur du climat et de la transition énergétique et de réfléchir au rôle spécifique que peuvent jouer les agences d’urbanisme.
 
Les participants de l’atelier ont pu au cours  de la matinée découvrir le centre d’expertise du groupe Total, occasion d’avoir une présentation de la stratégie « transition énergétique » de cette société multinationale historiquement tournée vers les énergies fossiles. L’implantation locale de ce véritable campus de recherche a également permis d‘interroger les aspects énergétiques concrets de tels équipements (récupération de chaleur…).
 
Dans le cadre prestigieux du parlement de Navarre à Pau, l’après-midi fut consacrée à un partage d’expériences avec les interventions de différentes experts (ADEME, Communauté d’agglomération Pau Pyrénées, EDF, Enedis, GRDF) et un regard d’élu apporté par M. Jean-François HUSSON (Elu à la métropole et président de l’Agence d’urbanisme de Nancy, sénateur et vice-président de la FNAU).
 
L’atelier s’est conclu par un temps de co production qui a permis de dégager plusieurs enjeux clefs (la priorité à donner à la sobriété énergétique, l’implication citoyenne à ne pas oublier, la question toujours présente d’accès aux données énergétiques …) et d’identifier un positionnement pour les agences d’urbanisme : celui de plate-forme d’acteurs territoriaux concernés par la question énergétique, avec un enjeu de pédagogie et d’acculturation auprès des partenaires mais également de montée en compétence au sein des équipes des agences.
 
actualite-default.aspx
  
25/10/2016 11:05Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAcceuill 1 colonneactualité des projetsactualité des projets
Plan-Local-Urbanisme-Intercommunal-PLUi-Habitat-et-Deplacements-les-elus-prennent-de-la-hauteur.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:02Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasPlan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) Habitat et Déplacements : les élus prennent de la hauteur
Celle-ci s’est décomposée en 3 temps :
 
  • recensement et localisation des projets communaux en table ronde ;
  • échanges autour des projets par secteur (le territoire communautaire ayant été découpé en 4 secteurs : est-ouest, centre et centre-ouest) ;
  • les élus répartis, par tirage au sort dans 5 équipes, ont échangés autour de 5 thématiques : paysage/tourisme/patrimoine/ attractivité du territoire ; environnement/biodiversité ; défi démographique/habitat/foncier ;  développement économique ; santé/PACET/ mobilité/   pour construire différents scénarii pour le développement de leur territoire communautaire.
 
A l’issue de cette journée, les grandes orientations du PADD se sont encore affinées. Ce travail s’inscrit dans le calendrier du PLUi qui a pour prochaine échéance le débat sur les orientations du PADD au sein du conseil communautaire courant mars 2017.
Innovation-urbaine-le-PUCA-en-visite-a-Dunkerque.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:02Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasInnovation urbaine : le PUCA en visite à Dunkerque
Voilà quelques-uns des thèmes abordés lors du séminaire du PUCA http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/ – placé sous le signe de l’innovation politique et de la prospective urbaine – qui s’est déroulé dans les locaux de l’AGUR les 26 et 27 septembre derniers.
 
Une façon pour l’agence d’urbanisme de renforcer ses liens avec le monde de la recherche urbaine et aussi de faire découvrir le territoire dunkerquois à une quinzaine de chercheurs et de praticiens venus de Paris, Perpignan ou Lyon. Ces derniers ont longuement arpenté le centre de l’agglomération, découvrant notamment la Halle aux sucres, le quartier du Grand-Large, les bâtiments de la Reconstruction ainsi que les futurs projets structurants DK+ de mobilité, Phoenix et digue de mer.
 
Le prochain séminaire du PUCA se tiendra à Paris le 29 novembre sur le thème « Circulation des modèles d’action publique ».
Exposition-Agir-pour-la-biodiversite-en-Flandre-Dunkerque.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:02Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasExposition « Agir pour la biodiversité en Flandre-Dunkerque »
Cette exposition, composée de 13 panneaux, permet d’appréhender les grands enjeux et l’état de la biodiversité sur le territoire Flandre-Dunkerque. Elle propose également, à différentes échelles, des pistes d’actions favorables à la faune et à la flore. Enfin, l’exposition met en avant les acteurs et la dynamique du territoire Flandre-Dunkerque à travers 40 expériences locales.
 
Réalisée dans le cadre du partenariat Ademe Région, l’exposition « Agir pour la biodiversité en Flandre-Dunkerque » est actuellement visible dans les locaux de l’Agur, mais elle a vocation à circuler sur le territoire. Il est donc possible de disposer des supports, sur simple demande à l’Agur.
 
La publication « Agir pour la biodiversité en Flandre-Dunkerque » est toujours disponible en téléchargement libre sur notre site
SCoT-de-la-region-Flandre-Dunkerque-en-route-vers-le-PADD.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:02Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasSCoT de la région Flandre-Dunkerque : en route vers le PADD !
Cette année de travail s’est ponctuée par un débat entre élus lors de la deuxième conférence des maires du SCoT du 20 septembre. Ainsi chaque co-président de groupe de travail a pu présenter les premières orientations du futur projet de territoire et en débattre. Cette première étape de débat autour du futur Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) du SCoT sera suivie d’un débat en comité syndical le 29 novembre 2016.
 
Au cours de cette même conférence, la Chambre d’Agriculture du Nord-Pas de Calais –Picardie a présenté les résultats de l’étude agricole menée à cette échelle et les modalités de la concertation avec le public.
 
Pour découvrir toute l’actualité, les ressources et participer à la concertation publique, un site internet dédié est désormais accessible : www.scotflandredunkerque.fr.
La-Toile-industrielle-3-0-presentee-a-la-presse.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:02Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasLa Toile industrielle® 3.0 présentée à la presse
Ainsi, selon Bernard Weisbecker, « La Toile industrielle est un outil dynamique et novateur, expérience « Made in Dunkerque », l’agence a été la première en France et bien au-delà à s’engager dans cette aventure… La première version sortie en 2009 a servi de source d’Inspiration pour d’autres agences d’urbanisme, souvent imitée jamais égalée ! Aujourd’hui, la Toile 2.0 attire les regards de partout. Elle intrigue les chinois, séduit les belges et les hollandais, passionne les chercheurs (Suren Erkman, Jeremy Rifkin…)… ». Stéphane Raison, fervent défenseur du projet, a rebondi sur ces propos en insistant sur la dimension stratégique de l’outil pour le port, en particulier pour développer les investissements en cohérence avec les utilités mises à disposition sur le territoire.
 
Lors de la présentation de la Toile 2.0, Kristina Martinsh et Jean-François Vereecke se sont appuyés sur une animation dynamique présentant en un coup d’œil l’ensemble des réseaux, marchés et synergies entre les établissements industriels de la région Flandre-Dunkerque. A l’issu du débat avec la salle, la Toile industrielle a été remise aux participants sous la forme d’un grand poster. Elle est disponible gratuitement à l’accueil de l’AGUR.
 
Toile industrielle est une marque déposée propriété de l’AGUR
Le-reseau-regional-des-agences-d-urbanisme-et-la-Region-Hauts-de-France-imaginent-leur-futur-partenariat.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:01Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasLe réseau régional des agences d’urbanisme et la Région Hauts-de-France imaginent leur futur partenariat, avec comme premier axe l’élaboration du SRADDET
Dans le contexte de la création de la nouvelle grande région, il permet également d’offrir un cadre de coopération avec l’institution régionale. Outils d’ingénierie territoriale très présents dans les Hauts-de-France, les agences d’urbanisme peuvent en effet apporter leur plus-value spécifique à la Région : implantation locale et connaissance fine des enjeux et des acteurs territoriaux, expertise multi thématique sur les questions d’aménagement et de développement des territoires, espace de dialogue inter institutionnel … .
 
Afin de définir plus précisément les axes du futur partenariat, les élus représentant les 8 agences d‘urbanisme ont eu l’occasion d’échanger à la fin du mois de septembre avec Mme Valérie LETARD,  1ère Vice-présidente en charge des solidarités avec les territoires, du contrat de plan État-Région, des Fonds structurels européens et de l’aménagement du territoire.
 
Au cours de l’échange, tous se sont accordés sur l’intérêt pour le Conseil Régional de pouvoir s’appuyer sur les 8 agences d’urbanisme en pleine complémentarité avec les services régionaux et les autres ingénieries existantes. Bien que l’expertise des agences d’urbanisme leur permette de mener des travaux en lien avec de nombreuses compétences de la Région, il a été proposé de cibler dans un premier temps la mobilisation des agences sur l’élaboration du futur SRADDET (Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Egalité des Territoires).
 
Ce nouveau schéma régional, qui intégrera les anciens schémas thématiques (transport ; climat, air, énergie …), doit en effet être élaboré rapidement et en concertation avec les territoires. Cette démarche majeure pour l’ensemble des Hauts-de-France, qui définira les grandes lignes de l’aménagement régional pour les années à venir, nécessite ainsi la mobilisation de tous les acteurs régionaux et locaux.
 
Suite à cette première rencontre, les échanges techniques se poursuivront dans les semaines à venir pour définir rapidement et précisément les actions des agences d’urbanisme afin d’en faire valider les principes par les différentes instances concernées et permettre un démarrage rapide des travaux.
Interview-de-Remy-VERGRIETE.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:01Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasPartenariat entre l’AGUR et EDF
Emissions de Gaz à effet de serre, changement climatique, nécessité d’engager une transition énergétique …  les citoyens entendent dorénavant parler quotidiennement de ces sujets, majeurs à plus d’un titre pour leur avenir. Mais encore faut-il passer aux actes, pour concrétiser dans nos villes et nos territoires les grands principes vertueux actés lors de conférences internationales à l’image de la récente « COP 21 ».
 
De nombreux acteurs sont ainsi impliqués sur ces sujets, et plus particulièrement sur la question énergétique. Parmi ceux-là, EDF est peut-être un des plus connus du grand public. Entité d’Etat devenue depuis une entreprise privée dans un secteur aujourd’hui concurrentiel, EDF est le principal producteur d’électricité français et un des leaders européens. Produisant notamment de l’énergie électrique à partir de différentes technologies (nucléaire, hydraulique, éolien, …), la société utilise ensuite les infrastructures gérées par RTE ou ENEDIS pour apporter un service final auprès de ses clients professionnels ou particuliers.
 
Dans le cadre de ses activités, et afin de pouvoir agir concrètement en faveur de la transition énergétique en région Flandre-Dunkerque, EDF a souhaité travailler avec l’AGUR. L’Agence d’urbanisme possède en effet une vision transversale du territoire, à la fois sur les questions d’habitat, de mobilité, d’activités économiques, de préservation de l’environnement … autant de sujets dont les évolutions doivent être anticipées afin de garantir un accès énergétique satisfaisant et le plus durable possible à long terme.
 
Outil partagé et espace de dialogue, l’agence d’urbanisme facilite également la coordination et les échanges entre tous les acteurs du territoire pouvant agir sur ce sujet.
 
Au-delà des institutions, l’AGUR place les habitants au cœur de son action et possède un véritable savoir-faire dans le dialogue et l’association avec les citoyens. Une dimension importante pour la transition énergétique, qui nécessitera une compréhension et une mobilisation de tous.
 
Cette collaboration s’inscrit dans une dynamique nationale entre EDF et les agences d’urbanisme partout en France. Mais le partenariat dans le Dunkerquois prend un relief particulier pour EDF, dans un territoire stratégique au regard du puissant appareil industriel, de la présence d’une des centrales nucléaires les plus importantes d’Europe ou encore du potentiel de production d’énergie renouvelable lié au littoral.
 
Des sujets de travaux en commun qui ne manquent pas …
 
Identifiés dans la convention signée le 26 janvier dernier entre EDF et l’AGUR, de nombreux sujets croisant les questions d’urbanisme et d’énergie font l’objet de travaux communs :
 
  • Montée en compétence et acculturation des institutions et des acteurs du territoire sur les enjeux de la thématique « énergie »
  •  Intégration de l’enjeu énergétique dans les grandes stratégies de territoire (documents de planification) et les projets urbains
  • Identification des opportunités et des enjeux du sujet « énergie » pour l’écosystème industriel dunkerquois
  • Travaux autour des « villes intelligentes » et du développement de la « troisième révolution industrielle », croisant innovation numérique et énergie renouvelable, dans la région Flandre-Dunkerque
  •  Intégration des enjeux d’accessibilité et de confort énergétiques dans le cadre des opérations de rénovation urbaine.
  • Accompagnement des acteurs privés et publics à la création d'infrastructures de production d'énergie en propre, en fonction des ressources locales : solaire, méthanisation, éolien, biomasse, récupération d'énergie fatale...
Interview de Rémy VERGRIETE, directeur territorial d’EDF
La-Caisse-des-Depots-s-associe-a-l-AGUR.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/25/10/2016 11:01Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasLa Caisse des Dépôts s'associe à l'AGUR-Dunkerque
Marc Abadie, directeur du réseau et des territoires de la Caisse des Dépôts et Bernard Weisbecker, président de l’Agur Flandre-Dunkerque, ont signé un partenariat pour la période 2016-2020 afin de "soutenir les projets des collectivités territoriales de la région, en particulier en matière de transition écologique et énergétique".
 
Nouvellement adhérent à l’agence, le Groupe Caisse des Dépôts mobilisera, à l’issue de la signature de la convention, ses ressources d’ingénierie afin d’apporter son expérience et soutenir financièrement le programme de travail partenarial de l’agence dans les domaines de la mobilité, de l’accompagnement de la politique d’aménagement dans les quartiers prioritaires, de la smart city etc.", fait savoir l'AGUR Flandre-Dunkerque.

Parmi les projets communs déjà identifiés, la "toile 3.0", outil d'informations sur le tissu industriel dunkerquois, bénéficiera de la nouvelle compétence en vue d'une réduction des "gaspillages industriels". Pour le moment, aucune mention de l'enveloppe financière apportée par la Caisse des Dépôts, qui sera égrénée au fil des projets à développer.
 
Bus-gratuit-le-week-end.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/20/10/2016 14:03Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasBus gratuit le week-end, l’enquête a démarré !
Un an après sa mise en place, il est temps d’évaluer les premiers effets de la gratuité du bus le week-end sur la mobilité des Dunkerquois, leurs impressions, et l’évolution de leur ressenti sur l’apparition de la gratuité dans leur vie quotidienne.
 
Henri Briche, chercheur au sein du bureau d’études VIGS et accueilli par l’agence d’urbanisme de Dunkerque (AGUR), développe un enquête avant tout qualitative afin de recueillir l’expérience des usagers, des chauffeurs de bus et des personnes impactées de près ou de loin par ce nouveau projet.
 
L’enquête est aussi la première pierre en vue d’une analyse plus approfondie de ce que sera la gratuité totale du réseau en 2018. Document de prospective, le rapport issu de cette enquête servira à la fois de guide pour la collectivité mais sera aussi l’opportunité de présenter Dunkerque comme laboratoire de la gratuité dans un contexte où ce type de mesure n’a pas connu d’étude qualitative sérieuse sur les effets qu’elle peut produire.
rotterdam.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/18/10/2016 10:52Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasSéjour à Rotterdam avec vue sur la Toile industrielle®
Le réseau mondial des villes et ports, l’AIVP, organisait du 5 au 7 octobre 2016, sa 15ème conférence mondiale intitulée « Crossovers » (que l’on pourrait traduire par « synergies ». A cette occasion, des villes et ports de plus de quarante pays différents ont été représentés à Rotterdam dans les anciens bâtiments de construction de sous-marins. A l’affiche, six thèmes rythmaient les conférences, expositions et séances de coworking : l’économie circulaire, les business innovants, les smart technologies, la planification stratégique, la résilience climatique ainsi que les innovations sociales.
La Toile industrielle® développée depuis 2009 à Dunkerque a été sélectionnée parmi un ensemble d’expériences menées dans différents pays. Elle a ainsi pu être présentée en atelier en tant que projet clés en termes de « business innovant ». La séance était animée par le professeur Carlos Moreno et par Menno Huijs, respectivement expert en smart cities et responsable de l’économie portuaire à la ville de Rotterdam.
La présentation a suscité un grand intérêt chez de nombreux représentants de villes portuaires. Aussi l’expérience dunkerquoise pourrait-elle trouver écho dans les prochaines années à l’échelle internationale, notamment à Rotterdam et dans plusieurs ports d’Afrique, de Mauritanie, et du Canada. Affaire à suivre.
fablabs.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/03/10/2016 11:54Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasFab labs et living labs : l’AGUR contribue au lancement d’un projet de recherche sur les lieux d’innovation des « villes numériques »
La diffusion des outils et usages numériques bouleverse les pratiques sociales, les activités économiques mais également les villes. Ont ainsi émergé ces dernières années de nouveaux objets urbains, à l’image des tiers lieux ou des fab labs, intégrant de nouvelles technologies et cherchant à encourager de nouveaux usages multiples.
 
Partant du constat que ce sujet émergent bénéficiait encore peu d’observations et d’analyses scientifiques, plusieurs universitaires ont souhaité lancer le projet de recherche « Fabliving » portant sur le lien entre fab labs et développement territorial.
 
Dans le cadre d’un partenariat ancien avec les chercheurs spécialisés en urbanisme à l’Université de Lille, les services de l’AGUR ont contribué au lancement de cette démarche en intervenant le 15 septembre dernier lors du workshop inaugural organisé à la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS).
 
L’équipe de l’agence d’urbanisme a ainsi pu apporter aux nombreux chercheurs et acteurs présents, venant de différentes régions de France mais également de Belgique, son regard d’experts de l’urbain travaillant sur les questions de transition numérique des villes et des territoires et d’émergence de nouveaux objets urbains.
 
Un premier workshop qui en appellera d’autres, pour un projet de recherche qui devrait démarrer de manière effective en 2017.
 
Retrouver la présentation réalisée par les services de l’AGUR : interv-agur-workshop-fablabs-dvt-territ-sept.2016.pdf
caisse-des-depots.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/03/10/2016 11:52Aucune information de présenceALAIN CANEPARO
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasLa Caisse des Dépôts et l’AGUR signent un partenariat en faveur de la transition écologique et énergétique
Partenaire historique des collectivités territoriales, le groupe Caisse des Dépôts est pleinement investi, aux côtés des acteurs locaux, sur tout le territoire et dans les Hauts-de-France, à travers sa direction régionale.
 
De son côté, l’Agence d’urbanisme et de développement de la région Flandres-Dunkerque travaille auprès des partenaires publics, en apportant conseils et expertises sur les projets d’aménagement d’intérêt public de la région.
 
Ainsi, les deux structures ont décidé de signer, pour la première fois, un partenariat de 5 ans, qui sera renouvelé chaque année jusqu’en 2020, pour identifier les nouveaux projets à soutenir.
 
Nouvellement adhérent à l’agence, le Groupe Caisse des Dépôts mobilisera, à l’issue de la signature de la convention, ses ressources d’ingénierie afin d’apporter son expérience et soutenir financièrement le programme de travail partenarial de l’agence dans les domaines  de la mobilité, de l’accompagnement de la politique d’aménagement dans les quartiers prioritaires, de la smart city etc. Cette première convention-cadre est plus particulièrement axée sur la transition écologique et énergétique et la préservation de la biodiversité.
 
Parmi les projets, sont d’ores et déjà identifiés :
 
·         La mise en partage des réseaux et expertises des deux structures pour fédérer les acteurs locaux de l’énergie, promouvoir l’enjeu énergétique dans les réseaux régionaux et nationaux de l’urbanisme, sensibiliser les acteurs territoriaux, et notamment les élus, aux enjeux énergétiques pour qu’ils soient intégrés dans leur stratégie de territoire (organisation de conférence, workshop etc.).
 
·         Le soutien au projet « toile 3.0 » ; soit la mise en ligne et le partage de l’outil « toile industrielle » au grand public ; une représentation des principaux échanges et relations qu’ont développée les industries implantées dans le bassin d’emploi de Dunkerque afin de permettre la mise en commun des ressources et de ce fait, la réduction des gaspillages industriels.
 
·         L’appui à la réalisation d’une étude sur la biodiversité pour collecter la donnée naturaliste du territoire du (Schéma de Cohérence Territoriale) SCoT en s’appuyant sur le réseau des acteurs collaborant à l’observatoire. Cette donnée sera valorisée grâce à la réalisation d’un ouvrage grand public : « La biodiversité du territoire Flandre-Dunkerque ». Ce dernier sera ensuite valorisé par le biais d’une exposition, de conférences et d’une démarche de sensibilisation du grand public (en particulier les scolaires, avec la réalisation d’une mallette pédagogique).
 
Le soutien aux travaux de l’inventaire pour la protection des zones humides afin de préserver, maintenir et protéger leur fonctionnalité.
forum-eau.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/22/07/2016 15:00Compte système
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasForum de l’eau : l’AGUR élabore le « cahier de connaissances et d’enjeux », ressource pour permettre aux citoyens de comprendre et contribuer
Le syndicat de l’Eau du Dunkerquois et la Communauté Urbaine de Dunkerque ont lancé en 2016 le forum de l’eau de l’agglomération dunkerquoise. L’objectif de cette démarche est d’associer l’ensemble des acteurs et habitants du territoire pour définir une grande politique de l’eau dans le territoire pour les années à venir. Les citoyens ont ainsi eu l’occasion de s’exprimer directement, lors de réunions publiques, d’ateliers ou via un portail web.
 
L’eau constitue néanmoins un sujet relativement technique et méconnu. Afin d’apporter un socle de connaissances partagé, permettant aux habitants et professionnels du territoire de disposer  d’informations les plus objectives possibles pour leur permettre ensuite de se forger un avis et l’exprimer, l’AGUR a élaboré un « cahier de connaissances et d’enjeux ».
 
Croisant de multiples sources d’informations (sondage, étude de laboratoire universitaire, audit technique et financier …) enrichies par l’expertise transversale et territoriale de l’agence d’urbanisme, le document dresse un état des lieux sur les composantes du service de l’eau (approvisionnement, usage, qualité, prix, acteurs …) ainsi que sur les liens avec les grandes problématiques territoriales (l’évolution démographique, le développement économique, le tourisme, l’environnement …). Le cahier se conclue par l’identification de 8 grands enjeux, ayant vocation à faciliter les échanges et les contributions.
 
L’AGUR s’est ainsi efforcé de produire un document le plus complet et précis possible, tout en restant pédagogique et accessible au plus grand nombre.
La prochaine étape sera la production d’ici la fin de l’été par l’agence d’urbanisme d’un libre blanc, synthétisant l’ensemble des contributions et enseignements du forum. Une seconde production dont la vocation sera d’aider les élus à définir la grande politique durable de l’eau dans le Dunkerquois pour les années à venir.
 
Pour télécharger le cahier de connaissances et d’enjeux depuis le site du forum de l’eau :
jardin-partage.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/19/07/2016 16:51Compte système
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasUN NOUVEAU JARDIN PARTAGE A SAINT-POL-SUR-MER

Dans la continuité du travail participatif sur les espaces publics de la cité Liberté engagé à Saint-Pol-sur-Mer, l’équipe de l’agence a animé plusieurs ateliers de travail avec un groupe d’habitants-jardiniers. En étroite collaboration avec les services municipaux et en lien avec l’association Villenvie, le travail a porté sur la réalisation d’un nouveau jardin partagé à proximité directe de la maison de quartier Pierre Mendès-France. A partir de la maquette réalisée en 2015 avec le concours de la plasticienne Karine Bracq, l’équipe projet de l’agence a d’abord réalisé un plan d’aménagement général reprenant l’ensemble des éléments programmatiques discutés avec les jardiniers. Dans un second temps, elle leur a soumis différentes propositions architecturales et paysagères pour le cabanon, la clôture et l’entrée de ce dernier.

Financé par la commune, le chantier du jardin a démarré au printemps et se poursuivra sur le reste de l’année 2016.

 

 

 

 

bureaufnau-dk.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/21/06/2016 09:51Compte système
Aucune information de présenceALAIN CANEPAROAGUR-Article2Droite2BasDunkerque accueille les élus de la FNAU, venus définir les feuilles de route nationales sur l’énergie et les réseaux d’agences en régions

L’énergie : poursuivre et développer les collaborations entre urbanistes et énergéticiens 

Le territoire n’a pas été choisi au hasard puisque la rencontre était notamment consacrée à  l’énergie, question intournable en région Flandre-Dunkerque. La rencontre bénéficiait d’ailleurs pour l’occasion du soutien de l’ADEME, dans le cadre de la convention signée avec l’AGUR sur la promotion de la planification énergétique.
Cette réunion du bureau était ouverte aux différents partenaires énergéticiens avec lesquels le monde des agences d’urbanisme a développé des partenariats étroits : EDF, GRDF ou encore ERDF (tout juste renommé ENEDIS). Tous ont salué ce rapprochement entre les experts de l’urbanisme et ceux de l’énergie, dans un monde où les bouleversements climatiques imposent désormais de concrétiser dans les villes et les territoires les ambitieux objectifs nationaux et internationaux sur le climat.
A l’issue des échanges, la nouvelle feuille de route « énergie » de la FNAU a été validée collectivement. Parmi les priorités pour l’année à venir : le renforcement des partenariats au niveau national et local, le partage et la mutualisation des méthodes, le développement de l’observation et du traitement des données, le renforcement du volet « climat » dans les documents de planification et projets de territoire, le partage d’expériences sur de nouveaux champs (ville intelligente, croissance verte, pollution de l’air …).
 
 

Photo en haut à gauche : visite du site de méthanisation agricole « Biogaz vallée » dans la métropole lilloise - Photo en haut à droite : découverte des opérations emblématiques de Grande-Synthe, « ville en transition » - Photo en bas à gauche : découverte du grand port maritime de Dunkerque, de son écosystème industriel et des nombreux enjeux autour de la question énergétique – Photo à bas à droite : échanges entre les élus de la FNAU et les partenaires énergéticiens : GRDF, ENEDIS, EDF
 
 
Réseaux d’agences en régions : une plus-value des agences à faire connaître et proposer, dans le cadre de partenariats avec les nouvelles grandes régions
 
Profitant également de la dynamique engagée par l’AGUR avec les 7 autres agences des Hauts-de-France, les membres du bureau de la FNAU ont également inscrit à l’ordre du jour de la rencontre la constitution de réseaux régionaux d’agences d’urbanisme.
Les participants sont revenus sur l’enjeu des structurer des collaborations étroites entre les agences afin de pouvoir  apporter une expertise aux nouvelles Régions, complémentaire à celle de leurs services. Une plus-value des agences qui passe notamment par la capacité à favoriser le dialogue entre Régions et intercommunalités, à apporter un regard transversal sur de nombreuses problématiques territoriales, à faciliter la territorialisation de certaines politiques régionales. Certains participants ont attiré l’attention sur la méconnaissance qui pouvait parfois exister de la part d’élus et d’agents régionaux vis-à-vis des agences d’urbanisme. Un encouragement à poursuivre les dynamiques engagées d’un point de vue politique comme technique, pour expliquer et faire connaître les nombreuses opportunités de développer un partenariat entre les Régions et les agences d’urbanisme.

Dunkerquois : la découverte d’un territoire aux multiples visages
 
Les différentes visites de terrain ont permis d’illustrer et compléter les séances de travail accueillies à la Halle aux sucres.  Les participants ont ainsi eu l’occasion de découvrir, pendant ces 3 jours, des sites emblématiques : visite de la centrale nucléaire de Gravelines, du grand port maritime de Dunkerque du Learning center « ville durable » hébergé au cœur de la Halle aux sucres, d’un site de méthanisation dans la métropole lilloise, des opérations exemplaires de ville en transition de Grande-Synthe … . A la demande des participants, la délégation a également pu se rendre dans le camp de migrants. Une visite qui s’est déroulée dans un esprit attentif et responsable, sous la conduite et les explications précieuses du maire Damien CAREME.
A ces nombreux instants de travail  ont succédé des moments plus conviviaux et de détente, également ciment d’un réseau d’élus et de professionnels. Avec comme clou du séjour un repas d’honneur au belvédère du FRAC, transformé pour l’occasion en « plage suspendue », offrant une vue sur la ville et le port à la nuit tombée ... et sur le tournage inopiné d’une séquence de la nouvelle superproduction de Christopher NOLAN  « Dunkirk » ! De l’aveu de nombreux participants, 3 jours très enrichissants et une nouvelle image du Dunkerquois qui s’est offerte à leurs yeux.

 

Photo en haut à gauche : visite du Learning center « ville durable » et vue sur Dunkerque depuis le belvédère de la Halle aux sucres – Photo en haut à droite : découverte de la base nautique du PAarc des rives de l’Aa – Photo en bas à gauche : découverte du camp de migrants de Grande-Synthe – Photo en bas à droite : découverte du bâtiment et des expositions du FRAC Nord-Pas-de-Calais

L’AGUR souhaite remercier vivement les nombreux partenaires qui ont participé à l’organisation de cet évènement : l’ADEME, la CUD (Communauté Urbaine de Dunkerque), EDF, ENEDIS, la FNAU, le FRAC (Fond Régional d’Art Contemporain) Nord – Pas-de-Calais, la ville de Grande-Synthe, le GPMD (Grand Port Maritime de Dunkerque), GRDF, le Learning center « ville durable », la MEL (Métropole Européenne de Lille), la société SAVREUX paysages, le SIVOM des rives de l’Aa et de la Colme.

 

echanges-fos-sur-mer.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/Article-fos-report.png26/04/2016 09:41Compte système
Aucune information de présenceAURELIE DARRYAGUR-Article1 image droiteECHANGES D'EXPERIENCES A FOS-SUR-MER

Au cours de ce déplacement, des représentants de la direction du développement du syndicat, le port de Marseille-Fos et l’Ecole des Mines d’Alès ont participé à une séance d’échange sur les diagnostics de territoire et les grands projets industriels. Il en ressort plusieurs observations.

Tout d’abord, les point communs entre les profils socio-économiques et les enjeux des  territoires fosséen et dunkerquois sont très nombreux (CSP, tissu économique, structure de la population, évolution de la taille des ménages, féminisation de la population active, 17 sites Seveso…). En revanche, les dynamiques de croissance de la population et de l’emploi diffèrent. Sur dix ans, l’emploi n’a quasiment jamais connu de période de repli et la croissance récente a permis de rattraper les niveaux d’avant crise (2008). La population connaît également une croissance ininterrompue.

Du côté du port, on affiche plusieurs gros projets de développement, notamment :

  •  un troisième terminal méthanier ; 
  • la perspective d’un million d’EVP à court terme suite à l’extension du terminal conteneurs ;
  •  d’importants investissements en logistique sur deux sites du port, 2 millions de m² en 10 ans (IKEA, Maison du Monde, Mattel…) ;
  • le projet d’assemblage d’éoliennes offshore ;
  • le projet Biocal de valorisation des calories et frigories ;
  • et, en perspective, le projet de développement d’activités en lien avec l’aéronautique.
A l’issue de ce déplacement, le Grand Port Maritime de Marseille et le SAN Ouest-Provence ont décidé de développer leur propre toile industrielle pour favoriser les synergies, la massification du fret et le développement de l’écologie industrielle sur le site portuaire. D’autres axes de collaboration ont également été proposés, notamment sur deux sujets : l’implantation du terminal méthanier et les suites de la réforme de la taxe professionnelle. Affaire à suivre.

Télécharger le document : Cahier_Toile-Industrielle_FR (2).pdf

cahier_de_lAGUR_11_dependance_economique.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/26/04/2016 09:39Compte système
Aucune information de présenceAURELIE DARRYAGUR-Article2DroiteUNE SÉRIE DE CAHIERS DE L'AGUR SUR LA DÉPENDANCE ÉCONOMIQUE DU DUNKERQUOIS

De par sa position géographique, son histoire, sa dimension portuaire, le Dunkerquois s’est inscrit naturellement dans « le système monde » structuré par des échanges internationaux et animé par des entreprises multinationales qui se jouent des frontières étatiques et des espaces vécus. 

À l’aide de quelques chiffres-clés et d'analyses synthétisées l’AGUR a essayé de saisir les facteurs qui, aujourd'hui, font du Dunkerquois un territoire lié aux réalités économiques internationales. Elle propose ainsi une série de cahiers présentant chacun une clé d’entrée particulière : le port, l’écosystème de production et les entreprises à capitaux étrangers.

Le port et la logistique : un poumon économique dont l’air est planétaire
 
On ne peut aborder les liens entre l’économie dunkerquoise et les marchés internationaux sans s’intéresser au port. Ce premier lien avec les marchés internationaux génère 24 000 emplois directs et indirects et 3,7 milliards d’euros de valeur ajoutée sur le territoire. Son projet stratégique 2014-2018 pèse à lui seul 242M€  dont 160M€ consacrés à des investissements  neufs. On comprend aisément que cette porte ouverte sur la mondialisation soit qualifiée de « poumon économique du Dunkerquois »…
 
Un écosystème de production tourné vers l’international
 
Depuis plus d’un siècle s’est développé dans le Dunkerquois un véritable « écosystème industriel » associant des transformateurs de biens intermédiaires, importateurs et exportateurs, leurs fournisseurs, certains clients et autant de services aux entreprises.
Cet écosystème est aujourd’hui très connecté, et donc dépendant, aux marchés internationaux. Ainsi, un premier regard sur la « toile industrielle dunkerquoise » fait ressortir la force des liens de l’industrie locale aux marchés internationaux de l’énergie (GNL, pétrole, installations…), de l’automobile, de la machinerie, des travaux publics, de la plasturgie, de la pharmacie ou encore de l’agroalimentaire… 
 
Un terrain de production pour les multinationales
 
L’implantation de filiales de multinationales sur le territoire dunkerquois s’inscrit dans la stratégie d’internationalisation des grands groupes et illustre l’attractivité du territoire. Ces établissements ont une plus forte propension à importer. Selon les tous derniers chiffres des douanes et de l’INSEE, en 2013, les filiales sous contrôle étranger représentent près de la moitié des importations de la France et 41 % de ses exportations et 14,9 % des emplois salariés. Dans le Dunkerquois, cette part est largement supérieure : 37,9 % soit plus du tiers des salariés ! 
Par définition, ces entreprises sont contrôlées à plus de 50  % par une autre entreprise dont le centre de décision est implanté à l’étranger. En d’autres termes, leur poids dans l’économie locale pose la question du degré de dépendance vis-à-vis de centres de décisions extérieurs… 
 
Télécharger le document : Cahier_Toile-Industrielle_FR (2).pdf
rencontres_ecologie_industrielle.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/26/04/2016 09:39Compte système
Aucune information de présenceAURELIE DARRYAGUR-Article2DroiteRENCONTRES DE L'ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE
​Les 18 et 19 juin 2015, la communauté urbaine de Dunkerque, le Grand port maritime, ECOPAL et l’AGUR organiseront les premières « Rencontres de l'écologie Industrielle ». Celles-ci seront consacrées à des présentations et échanges sur les stratégies, les outils et les expériences en écologie industrielle développées sur le territoire dunkerquois et en région Nord – Pas-de-Calais. 
A cette occasion, le jeudi 18 juin, la nouvelle « toile industrielle du Dunkerquois » de l’AGUR sera dévoilée et présentée au public. Trois tables rondes ouvriront le débat sur les perspectives locales en matière d’écologie industrielle que ce soit par la valorisation matière ou énergétique. Une conférence exceptionnelle de Suren Erkman, professeur à l’université de Lausanne et spécialiste international de l’écologie industrielle se tiendra le même jour à 18h30.  Le vendredi matin sera consacré à des visites de site afin de mieux cerner les enjeux des principales réalisations.
 
Télécharger le document : Cahier_Toile-Industrielle_FR (2).pdf
 
 
RENCONTRES DE L'ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE
à DUNKERQUE les 18 et 19 juin 2015
Au Pavillon des Maquettes
Terre Plein Guillain, 59140 DUNKERQUE
 
Renseignements et inscription : karim.taleb@cud.fr
presentation_toileindustrielle_Jeremy_Rifkin.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/26/04/2016 09:38Compte système
Aucune information de présenceAURELIE DARRYAGUR-Article2DroitePRÉSENTATION DE LA TOILE INDUSTRIELLE À JEREMY RIFKIN

À l'occasion d'une immersion dans le territoire dunkerquois, l'AGUR a eu le très grand honneur de présenter le 1er juin dernier à la Halle aux Sucres sa "toile industrielle" à l'économiste américain Jérémy Rifkin.

Cette présentation s'inscrivait dans le cadre d'un séminaire de réflexion relatif à la stratégie d'écologie industrielle et territoriale, avec les interventions remarquées de Didier COUSIN au titre d'ECOPAL et de Stéphane RAISON pour le Grand Port Maritime de Dunkerque.

Les enjeux ont notamment consisté à valoriser la démarche de Troisième Révolution Industrielle et à la décliner de manière ambitieuse sur le territoire.

 

Télécharger le document : Cahier_Toile-Industrielle_FR (2).pdf

economieCirculaire.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/26/04/2016 09:38Compte système
Compte systèmeAGUR-Article2Droite2BasL’AGUR a accueilli le premier atelier « économie circulaire, écologie industrielle »

Son but est d’élaborer collectivement une feuille de route commune aux acteurs de l’économie circulaire, à l’horizon 2018. Cet échange a permis une prise de conscience de la richesse et de la diversité des projets menés dans ce domaine. Ainsi, ont notamment été évoqués les « voyages apprenant », la perspective d’une chaire sur l’économie circulaire, ou encore l’organisation d’assises portuaires de l’économie circulaire à Dunkerque. Les projets liés à la « Toile industrielle® » ont également été débattus autour de plusieurs angles d’approche. Le premier est celui de son utilisation en tant que support d’échange entre les acteurs économiques du territoire, usage aujourd’hui reconnu mais qui doit encore être structuré et organisé sur le territoire.  Le second est relatif à sa déclinaison en « toile énergétique », perspective confirmée lors des récentes assises de la transition énergétique. Enfin, le projet d’approche historique de la toile et de son développement numérique a été abordé. Ce dernier axe de travail est actuellement en cours de concrétisation grâce à un partenariat étroit entre le Learning Center Ville Durable, le Musée Portuaire, le Centre de la Mémoire Urbaine et l’AGUR.

 

Télécharger le document : Cahier_Toile-Industrielle_FR (2).pdf

toileIndustrielle.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/26/04/2016 09:29Compte système
Compte systèmeAGUR-Article2Droite2BasLa Toile Industrielle® s’exporte

Entre l’accueil d’une délégation chinoise, la rencontre d’investisseurs flamands et du Voka (syndicat patronal Flamand, invité par Dunkerque Promotion et le MEDEF) et la présentation à plusieurs spécialistes de renommée internationale (Jeremy Rifkin, Lisa Diedrich, Suren Erkman…), les demandes d’informations sur cet outil dépassent aujourd’hui les frontières nationales. Ce constat a conduit l’AGUR à éditer un support décliné en trois langues (Français, Anglais et Néerlandais). Celui-ci se présente sous la forme d’un quatre page permettant de comprendre le projet en cinq minutes. Il est disponible gratuitement à l’AGUR.

 

Télécharger le document : Cahier_Toile-Industrielle_FR (2).pdf

toile_industrielle_partenariat_LeHavre_AI10.aspx
  
/actualites/PublishingImages/Report/26/04/2016 09:25Compte système
Aucune information de présenceAURELIE DARRYAGUR-Article2Droite2BasL'AGENCE TISSE SA TOILE ET SON PARTENARIAT AVEC LE HAVRE

Selon Juliette Duszynski, chef de projets en charge des sujets économiques, logistiques et portuaires, la toile industrielle havraise devrait se fonder sur le même concept qu’à Dunkerque : représenter les relations interindustrielles pour comprendre, anticiper, simuler, agir sur la dynamique économique du territoire. L’agence d’urbanisme sera maître d’œuvre. La maîtrise d’ouvrage sera partenariale et devrait réunir le grand port maritime du Havre, les chambres de commerce, le Havre développement et plusieurs intercommunalités.

Les agences du Havre et de Dunkerque travaillent en partenariat afin d’étudier de nouvelles solutions informatiques pour une version de la toile plus interactive. D’autres objets de partenariat pourraient déboucher de cette expérience, notamment dans le domaine des systèmes d’information internes aux deux agences (SIG, photothèque…).

 

Télécharger le document : Cahier_Toile-Industrielle_FR (2).pdf

1 - 30Suivante